m-parking par SMS+

 

Deux expériences remarquées en matière de stationnement sont actuellement menées. La première, depuis le 14 mars 2012 par la Ville de Mulhouse : la commune expérimente le paiement du stationnement en voirie par SMS sur facture opérateur mobile. La seconde a démarré début octobre : la ville de Saint-Mandé (Est de Paris) vient de lancer un test de six mois de dématérialisation du paiement de ses places de parking.

C’est au cours du salon des Maires et des Collectivités qui s’est tenu fin novembre à Paris, que l’Association Française du Multimédia Mobile (AFMM) a présenté les premiers résultats très encourageants de cette solution en se basant sur l’expérience alsacienne

Bilan positif
Ainsi, les Mulhousiens expérimentent avec succès depuis mars 2012 le SMS parking puisque l’on constate une augmentation mensuelle moyenne de 20% des paiements via SMS avec notamment :

-  35 000 paiements en 8 mois,m_parking

-  6 800 paiements au mois d'octobre,

-  5 500 clients différents.

Pour la commune, le bilan est déjà plutôt positif car ce test, réalisé sur 2 400 places, a permis d’augmenter les recettes de stationnement et la valeur du ticket moyen (2,05€/SMS vs 1,3€/horodateur).
Pour les utilisateurs, même constat : le concept est simple, vite compris et compatible avec 100% des téléphones mobiles.

Solution de paiement simple à l’usage
Le procédé est le suivant : l’automobiliste envoie son numéro d’immatriculation par SMS à un numéro court SMS+ dédié selon la durée de stationnement. Dix minutes avant la fin de son temps de stationnement, l’usager est averti pas SMS. Il peut alors prolonger à distance son stationnement s’il le souhaite ou regagner son véhicule. Le montant du parking est directement prélevé sur la facture de son opérateur mobile.

Grâce à ce projet tri-opérateur (Bouygues Telecom, SFR et Orange) coordonné par l’AFMM, ce retour d’expérience illustre parfaitement les perspectives d’avenir et tout le potentiel de cette solution de paiement :

-  usage simple grâce au SMS+

-  pas d’inscription préalable,

-  pas de saisie de données personnelles.

Même si ce marché n'est que frémissant, il laisse déjà entrevoir de belles perspectives puisque plusieurs opérateurs de stationnement ont confirmé, au salon des Maires, leur intérêt pour cette solution et envisagent de l'étendre à d'autres villes (cf. encadré).

{noapplemobile}

encadre_mparking

{/noapplemobile}

{applemobile}

Paris et le m-parking

Le 13 novembre dernier, le conseil de Paris a approuvé à l'unanimité un vœu déposé par le groupe UMP au Conseil de Paris proposant "que la ville de Paris lance une expérimentation du paiement du stationnement par SMS
dans un ou plusieurs arrondissements".
Un appel d’offre devrait être lancé en 2013.
A ce jour, aucune date ni arrondissement n’ont été définis pour débuter le test.

{/applemobile}

Pour sa part, Orange, également présent au Salon des Maires, communiquait aux élus venus visiter son stand, les investissements réalisés aux cotés des Collectivités Locales tout en faisant la promotion du m-parking par SMS+. D'autant que le paiement du transport par SMS est l'usage facture non numérique qui s'est le plus développé en Europe cette année.

 

Les offres Pay Services d'Orange >