Mohammed El Bojaddaini, CureCall : "Avec Time2chat, le taux de réponse des patients atteint 92%"

Fondateur de CureCall, une start-up de la santé, Mohammed El Bojaddaini explique que l'adoption de solutions conversationnelles comme Time2chat permet d'améliorer les taux de réponse des patients, tout en optimisant les coûts des établissements de santé, grâce à une facturation à la session.

Q1 / Quel est le métier de CureCall ?

MEB - CureCall est un néo-éditeur de logiciels de santé qui a développé une solution qui permet de protocoliser, dématérialiser, automatiser la relation au patient.

 

Q2 / Une adoption de Time2chat ?

MEB - Oui notre solution passe par Time2chat pour la majorité de nos clients, avec cette promesse de leur permettre de créer des sessions de conversation avec leurs patients au cours desquelles ils vont pouvoir poser autant de questions qu'ils le souhaitent.

Dans le monde de la santé, c'est très important parce que pour certaines pathologies, il peut y avoir des protocoles très complexes, qui doivent par ailleurs suivre les recommandations de la HAS, la Haute Autorité de Santé.

Ce suivi permet d’avoir un système d’alerte et de suivi de nombreux paramètres médicaux tels que la douleur, les vomissements, etc… Cela devient une vraie tour de contrôle pour les établissements de santé.

 

Q3 / Une solution qui démocratise les conversations ?

MEB - Oui les patients jouent le jeu et répondent aux messages avec un taux de réponse au chatbot post-opératoire qui avoisine les 93%.

C’est énorme car sur une application de santé, on avait jusqu’à présent un taux de réponse qui atteignait à peine les 12%. Les écarts sont gigantesques.

Avec la conversation par SMS, on arrive à s’insérer dans le « momentum patient », ce moment où l’attention des patients est très disponible, et pendant lequel il faut déclencher des conversations.

Nous proposons d’ailleurs aux hôpitaux de mieux paramétrer leur chatbot en fonction des moments de la journée, de la sociologie ou de l’âge du patient, avec à long terme un pilotage par la donnée qui va permettre d’adapter le chatbot au profil de chaque patient.

 

Q4 / Une facturation à la session appréciée par vos clients ?

MEB - C'est une excellente nouvelle pour les hôpitaux qui ont des budgets de plus de plus restreints et qui subissent aujourd’hui une réelle pression.

Aujourd’hui nous sommes en mesure d’offrir à nos clients, cliniques et établissements de santé, une facturation à la session pour leurs chatbots.

Cela va leur permettre d’optimiser leurs coûts mais également d’être beaucoup plus compétitifs et de se démarquer de leurs concurrents.

Découvrez le podcast dédié à la solution Time2chat dans le cas d'usage CureCall animé par Arthur Benda, Chef de produit Business Messaging Orange avec Mohammed El Bojaddaini et Williams Montagne de CM.com