Le SMS : canal marketing le plus éco-responsable

Pay services

Dans un monde confronté aux défis du changement climatique, la recherche de solutions durables pour communiquer est devenue une priorité pour les entreprises quel que soit le secteur d’activité.

Dans ce domaine, le SMS est la solution la plus écologique pour une marque qui souhaite mener une opération marketing. Les cabinets spécialisés et chercheurs qui étudient la thématique depuis plusieurs années sont unanimes.


En effet, il faut bien comprendre qu’un mail, un sms ou un message envoyé sur une messagerie de type OTT n’auront pas les mêmes impacts sur l’environnement, dans la mesure où les procédés n’utilisent pas les mêmes technologies. Dans le cas d’un SMS, on utilise les fréquences de la téléphonie classique, alors que dans les autres cas, on utilise les flux de données du réseau internet. Ce ne sont donc pas les mêmes façons de traiter les données, et pas les mêmes consommations d’énergie.

Dès lors que disent les chiffres ?

Une publication de référence au début des années 2010 effectuée par le chercheur Mike Berners-Lee, a révélé qu’un SMS standard (purement texte) générait l’équivalent de 0,014 gramme de C02 soit près de 300 fois moins que les 4 grammes d’un e-mail à titre de comparaison ou encore 306.6g pour un prospectus.

Les normes internationales de mesure de l’impact carbone ont légèrement évolué ces dernières (scope 1 à 3) et de nouvelles études ont ainsi vu le jour sur ce sujet très récemment (2023).

C’est le cas de Well-Pack, acteur spécialisé dans le sms marketing, qui s’est associé à la Greentech française Greenly, spécialiste du bilan carbone pour construire un outil de mesure de l’impact carbone de ses campagnes SMS. Le chiffre de l’impact carbone du SMS qui en ressort avec le nouveau périmètre est légèrement supérieur (0.097g de C02 par SMS hors clics) mais la tendance de fond ne change pas. Le SMS marketing reste le canal le moins polluant parmi les alternatives disponibles.

Par ailleurs, il est important de noter que le SMS est également un canal optimisé en termes de consommation énergétique comparé aux autres solutions de messagerie OTT (ex : Whatsapp ou messenger) car il bénéficie de plusieurs avantages historiques :
 
  • ce canal n’a pas besoin d’établir ni maintenir de consommation de data – ainsi le SMS bénéficie d'un avantage historique en termes de construction, ce qui lui confère une empreinte carbone inférieure dès le départ.
  • ce canal permet d’échanger moins de données. Un simple texte de 160 caractères envoyé en SMS sera moins consommateur alors qu’un message enrichi sur une messagerie instantanée représentera une plus importante quantité de données à traiter. Or la pollution numérique vient principalement des flux de données et des échanges stockés sur des serveurs.
Orange agit pour limiter l’empreinte carbone du canal SMS dans ses process

Orange France, en tant que leader dans le secteur des télécommunications, a pris des mesures importantes pour réduire son empreinte carbone en optimisant son architecture logicielle et matérielle. Une nouvelle Xms Gateway, l’infrastructure télécom qui permet de faire transiter les SMS professionnels vers les clients finaux, sera implémenté en 2024 et permettra à Orange de diviser par deux sa consommation énergétique (versus l’outil actuel).

Plus globalement, les offres business messaging proposées par Orange (push sms, sms conversationnel, RCS) et distribuées par ses partenaires permettent aux entreprises d’imaginer de nouveaux cas d’usages vis-à-vis de leurs clients pour réduire leur empreinte environnementale.  C’est le cas par exemple de la digitalisation des catalogues où les clients peuvent désormais consulter les offres et les produits sur leurs appareils mobiles, ou de l'envoi des tickets de caisse par SMS. Des solutions écologiques qui permettent la réduction de l'utilisation de papier.